Rechercher
  • Rodrigue

Comment découvrir et saisir les opportunités dans la crise

Généralement, nous ne voyons dans une crise que les points négatifs qui nous affectent. D’ailleurs, ce sont ces aspects de la crise qui sont repris en boucles dans les médias : la peur, la souffrance, la maladie, les difficultés économiques et financières, les pertes d’emploi, etc. Savez-vous que dans le contexte actuel, des entreprises et des personnes tirent leur épingle du jeu en se développant ou en se réinventant ? Nous pouvons apprendre de ceux qui réussissent pour tirer parti de la crise actuelle.

Le point de vue général de la crise

Dans toute crise et plus particulièrement dans la crise sanitaire actuelle, on nous parle essentiellement du nombre de cas positifs croissants, des morts, des difficultés que rencontrent les entreprises, des licenciements, des personnes qui perdent tout. Le principal sentiment distillé est la peur. La peur est partagée sous différentes formes : la peur de sortir, la peur d’attraper la COVID ou de la propager dans son entourage, la peur de perdre son travail ou son entreprise, la peur d’entreprendre, etc.

Avoir peur n’est pas un problème tant que l’on ne se laisse pas submerger par cette peur. La peur nous pousse à nous réfugier dans notre zone de confort ; elle nous amène à procrastiner, à refuser le changement.

La peur bloque toute initiative, toute envie d’entreprendre, etc. Il ne faut donc pas se laisser aller à la peur. Il est possible et même nécessaire de prendre ses distances par rapport à cette approche et voir les choses différemment.



Une histoire différente

Connaissez-vous l’histoire de Steve Eisman ? Il s’est enrichi sur les marchés financiers durant la crise des subprimes de 2008. Son histoire a été retracée dans un livre et est narrée dans le film du même nom : "The Big Short". Il avait vu venir la crise et il s’est positionné à contre-courant des marchés financiers concernant les subsprimes. Ainsi, alors que la majorité des personnes et entreprises perdaient de l’argent, lui en a gagné énormément.

Il n’est pas un cas isolé. Nous pouvons voir pendant la crise actuelle plusieurs personnes ou entreprises se développer et prendre des parts de marché dans le domaine de l’IT, l’industrie pharmaceutique (production de vaccin), la production de masques et de gel hydrologique, etc. Pourquoi dans un contexte pareil de deux personnes qui subissent la crise dans les mêmes conditions, l’une surmonte la crise et l’autre non ? Qu’est-ce qui distingue ces personnes ou entreprises des autres dans leur secteur ?


La perception de la crise : Danger et opportunité

Il est important de comprendre que tout ce que nous voulons accomplir dans la vie commence toujours par notre perception des circonstances et l’état de nos pensées. De même, pour surmonter une crise, il faut en changer la perception que nous avons des contextes actuels.


L’expression chinoiss pour désigner le mot "crise" est "wei ji". Les caractères « wei ji » signifient danger et opportunité.

· Le terme "Danger" est constitué de deux idéogrammes : "wei xan". Wei signifie "suspendu" et Xan contextualise la suspension qui est relative au danger.

· Tandis que Le terme "Opportunité" vient de l'association de deux idéogrammes "ji hui". Ji signifie "chance" et hui signifie "réussir".

La confrontation de ces deux notions montre qu’il y a dans la crise des opportunités de réussir. Cette opportunité de réussir n’est pas acquise, elle est changeante, elle est instable. « La démarche opportuniste à adopter face à la crise devient claire et prend tout son sens : il s'agit de savoir jouer avec ce que l'on sait, ce qui nous est donné à voir (le plein), mais aussi avec ce que nous ne voyons pas (le vide). »

La difficulté par laquelle vous passez est porteuse d’opportunités, mais encore faut-il détacher les yeux de la douleur pour trouver ces opportunités.





Cinq opportunités que vous trouverez dans chaque crise

Chaque crise nous offre à tous les mêmes opportunités. Tous ne les saisiront pas. J’ai identifié au moins cinq opportunités :

  • Opportunité de remise en question : Nous avançons généralement dans la vie en mode automatique. Nous nous engageons dans des activités, des projets, des carrières sans nous poser des questions sur leur pertinence par rapport à nos objectifs de vie (ici) ou simplement à priori parce que nous ne pensons pas pouvoir faire autre chose. La crise nous oblige à nous interroger sur la pertinence des choix que nous avons faits et leur intérêt réel pour nous.

  • Opportunité de croissance : cette croissance peut être mentale, spirituelle ou émotionnelle. Il n'y a rien de plus formateur que la crise. Si vous êtes disposé, vous trouverez dans la crise une opportunité de mûrir, de façonner votre caractère ; de grandir dans la patience, la persévérance, l'amour, la joie, la maîtrise de soi, la discipline. Si vous ne me croyez pas, posez la question au monsieur à qui on a diagnostiqué une cirrhose et qui est enfin parvenu à arrêter de boire.

  • Opportunité de faire grandir son leadership : les leaders ne se développent pas autant durant les situations paisibles que durant la crise. La crise vous pousse à vous appuyer sur votre potentiel non révélé pour gérer et surmonter la situation à laquelle vous faites face. Ce potentiel ne peut être révélé si vous fuyez la crise, faites l'autruche ou refusez d’affronter la crise. Comme les avions, vous devez prendre la tempête de face pour décoller.

  • Opportunité de créativité et d’innovation : Le caractère unique et soudain de la crise ne permet pas d’y apporter les solutions habituelles. Il faut des solutions nouvelles. Vous êtes obligé de pousser votre cerveau au-delà des solutions familières ou habituelles. Nous ne sommes aussi créatifs et novateurs que lorsque nous sommes le dos au mur.

La créativité et l’innovation se manifestent de différentes manières :

- La capacité de créer de nouvelles approches pour gérer des problèmes anciens ou nouveaux ;

- La capacité de combiner d’anciens concepts pour dégager de nouvelles possibilités.

  • Opportunités d’affaires : D’un point de vue économique, la crise accélère la chute des entreprises déclinantes, et la croissance des entreprises ascendantes (Netflix, Amazon, etc.), créer de nouveaux besoins (Masque, gel hydroalcoolique), la crise remet en cause des business models, etc. Comme le dit un dicton, en période de crise l’argent ne disparait, il change jusque de main et se fait rare. Alors, trouvez-le!

Comment saisir les opportunités dans la crise ?

Quel que soient vos circonstances et vos sentiments en ce moment de la crise sanitaire ou de la crise personnelle par lesquels vous passez, vous pouvez trouver dans les étapes ci-dessous des points pour vous aider à en sortir avec succès.

1) Activer sa pensée et refuser de se laisser emporter par les émotions

Notre cerveau n’a pas besoin d’aide ou d’effort pour développer les pensées négatives. Par contre, nous avons besoin d‘un effort conscient pour entretenir des pensées positives. Il est indispensable d’opposer un autre discours au discours fataliste que nous renvoie la société en ce moment et notamment au travers des journaux. Il est possible de surmonter cette crise ; tout comme il est possible de se relever lorsque l’on tombe.

2) S’attendre à ce que les choses s’améliorent

Il doit être très triste et déprimant de vivre une crise sans espoir. Quelqu’un a dit : « L’espoir fait vivre ».

Nous ne pouvons voir les opportunités si nous ne nous attendons pas à un futur différent du présent. C’est cet espoir qui nous pousse non seulement à rechercher les opportunités, mais à passer à l’action.

3) Construire une vision à long terme

Il ne nous suffit pas de nous attendre à ce que les choses s’améliorent pour le voir. Il faut rechercher comment y contribuer. Votre contribution ne sera pas la mienne. Je suis un salarié, passionné d’entrepreneuriat et de développement personnel. Mes idées pour sortir de cette crise vont donc dans ces directions.

Nous dessinons notre futur dans le présent au travers de notre vision à long terme ou vision de vie (Ici). Il faut construire une vision motivante et rassurante à long terme pour laquelle vous avez envie de vous battre. Pour donner envie à d’autres de vous suivre.

4) Se préparer à saisir les opportunités

Il faut mieux être prêt lorsque l’opportunité se présentera. Lorsqu’une opportunité se présente, il est trop tard pour se préparer à la saisir si vous n’avez pas anticipé. Cela suppose pour un individu de développer ses compétences (via des formations, des livres, etc.) ; entretenir ses relations (relation professionnelle, relation d’affaires, etc.), se tenir informé des affaires en cours, etc.

5) Agir selon son plan d’action et par la foi

Passez à l’action ! Je n’insisterais jamais assez sur ce point, car c’est celui sur lequel plusieurs trébuchent. Vous n’avez rien accompli tant que vous ne passez pas à l’action : en postulant aux offres d’emploi, en assistant à des séminaires en ligne ou en présentiel, en assistant à des rencontres business ; commencez à construire son business plan, etc.

Croire dans le futur ce ne décrète pas. En quoi placez-vous votre espérance dans la vie ? En qui le faites-vous ? Je place la mienne en Dieu, c’est le roc sur lequel je bâtis ma vie.

6) Persévérer

Nous ne pouvons atteindre notre but, nos objectifs sans persévérance. Je vous mentirais si je vous disais que ce serait facile. Il suffit de regarder le nombre de personnes qui se sont arrêtées sur le chemin du succès pour en témoigner. Réussir dans la vie n’est pas facile. C’est difficile ! Seuls ceux qui persévèrent y arrivent.

Nous sommes tous égaux face à la crise mais nous n’en sortons pas tous dans le même état mental ni avec les mêmes ressources financières. Contrairement à ce que nous croyons il n’y a pas de privilégiés ni de personnes ayant une vie facile. Il y a des personnes qui choisissent la voie du succès et d’autres qui choisissent la voie de l’échec et du blâme.

#Crise #sereorganiser #opportunité

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icon