Rechercher
  • Rodrigue

Il faut parfois ignorer les connaissances limitées pour réaliser l’impossible

Dernière mise à jour : 17 avr.


« Selon les lois usuelles de l’aérodynamique, le bourdon ne devrait pas voler. Le bourdon, ne le sais pas et il vole »



Les lois de l’aérodynamique déterminent les conditions à remplir par des objets ou des êtres vivants pour voler. Elles s’appliquent au vol de nombreux insectes : moustiques, papillons, abeilles, etc. Ces lois ont identifié les proportions que doivent avoir le corps d’un animal pour voler. Selon ces règles, le bourdon ne pourrait pas voler : il a un corps massif et de petites ailes. Heureusement que le bourdon ignore ces lois et il vole, sinon nous n’aurions pas toutes ces jolies fleurs. C’est le pouvoir de l’ignorance.

Parfois ce que nous qualifions de possible ou d’impossible est simplement le reflet de notre connaissance, ou de notre science. C’est surtout le reflet de notre ignorance : nous ne savons pas comment faire pour le réaliser cette chose, nous ne savons pas les levers sur lesquels appuyer.


La prochaine fois avant d’affirmer qu’une chose est impossible il faudrait mieux se limiter à rajouter : « selon l’état de notre connaissance ». Je vous encourage à être ignorant de ce que l’on vous dit impossible ou que votre voix intérieure qualifie d’impossible.


PS : Les scientifiques ont pu comprendre comment les bourdons volent sans respecter les lois de l’aérodynamique.


#sereorganiser #transformation #leadership #amour #motivation

0 commentaire