Rechercher
  • Rodrigue

Ignorer qu'une chose est impossible peut être salutaire

« Tout le monde savait que c'était impossible à faire, puis un jour est venu un homme qui ne le savait pas. Et il l'a fait. » Winston Churchill





Cette citation correspond à bien Georges Bernard Dantzig. Il était un élève brillant, mais pas exceptionnel jusqu’à ce jour où il est entré dans l’histoire pour avoir fait une chose impossible.


Malgré un parcours scolaire sans fautes, il abandonne ses études de mathématiques pures, se marie et prend un emploi de statisticien pour le gouvernement fédéral américain. Il décide quelques années plus tard de faire un doctorat, mais ne fait pas preuve d’une grande motivation à suivre ses cours. En 1939, il est arrivé encore une fois en retard au cours de statistiques et il a remarqué que le professeur avait noté au tableau deux problèmes. Il a pensé que ces problèmes étaient des devoirs à rendre pour le cours suivant et les a donc notés dans son cahier pour les résoudre.


Une fois chez lui, il a réalisé que les problèmes étaient difficiles et a imaginé que le professeur avait dû donner des orientations pour résoudre le problème aux autres étudiants avant son arrivée en cours. Il a donc fait des recherches et a travaillé sur ces problèmes pendant plusieurs jours et est finalement parvenu à les résoudre.

Lors cours suivant, il a remis son devoir au professeur qui n’a pas porté une attention immédiate à son devoir ce jour-là ni au cours suivant. Georges a pensé qu’il allait recevoir une sanction, car la correction de son devoir prenait du temps. Quelques semaines après, il est convoqué au bureau du doyen. Au lieu d’une sanction, son professeur accompagné du doyen et plusieurs hommes lui adressent des félicitations.

Son professeur l’interroge sur l’aide éventuelle qu’il a reçue pour y arriver. Georges ne comprend pas pourquoi il devrait recevoir des félicitations pour avoir fait ses devoirs. Le professeur lui explique qu’il n’a pas entendu le commentaire qui avait accompagné la rédaction de ces problèmes au tableau : ils n’avaient pas encore été résolus y compris par lui et plusieurs éminents chercheurs en mathématiques depuis plusieurs décennies. Georges Dantzig ne savait pas que c’était impossible alors il l’a fait.


Que ce serait-il passé si Georges avant entendu le professeur dire que ces problèmes étaient encore non résolus ? S’il n’avait pas confondu l'énoncé de problèmes encore non résolus avec celui d'un devoir à faire ?

Il est certain qu’il n’aurait pas essayé de résoudre ces deux problèmes s’il savait qu'ils n’avaient pas été résolus avant lui.


Parfois pour accomplir l’impossible, il suffit de commencer par croire que nous pouvons le faire. Nous devons alors lever les yeux des obstacles pour rechercher les possibilités. Changer notre état d’esprit par rapport aux problèmes ou au rêve que nous avons. Si vous voulez accomplir des choses qui vous dépassent : commencez à croire que vous pouvez le faire et agissez pour le manifester.

0 commentaire